Le Plan Cancer 2009-2013 s’inspire du rapport remis au Président de la République Nicolas Sarkozy, par le Pr Jean-Pierre Grünfeld en février 2009 : «Recommandations pour le Plan cancer 2009-2013».

Ce nouveau Plan Cancer fait suite au dernier Plan Cancer 2003-2007.

Ce plan cancer à 3 objectifs :

- Comment peut-on faire pour être meilleur ?
- Réduire les inégalités devant la maladie, régionales et sociales
- Comment vivre après le cancer ?

Ce plan s'oriente selon 5 axes :

Axe Recherche
Mesure 1 : Renforcer les moyens de la recherche pluridisciplinaire.
Mesure 2 : Comprendre par la recherche les inégalités face au cancer pour les réduire.
Mesure 3 : Caractériser les risques environnementaux et comportementaux.
Mesure 4 : Dynamiser la recherche clinique.
Mesure 5 : Faire de la France une référence internationale.

Axe Observation
Mesure 6 : Produire et communiquer des informations sur le cancer et sur la cancérologie
Mesure 7 : Optimiser et développer le système de surveillance.
Mesure 8 : Développer l'épidémiologie sociale des cancers.
Mesure 9 : Améliorer l'observation et la surveillance des cancers liés à l'environnement professionnel.

Axe Prévention - Dépistage
Mesure 10 : Poursuivre la lutte contre le tabac
Mesure 11 : Promouvoir des actions de prévention sur les liens entre l'alimentation, l'activité physique et les cancers.
Mesure 12 : Renforcer la prévention des cancers liés à l'environnement en particulier dans le domaine professionnel.
Mesure 13 : Prévenir les cancers d'origine infectieuse.
Mesure 14 : Lutter contre les inégalités d'accès et de recours au dépistage.
Mesure 15 : Améliorer la structuration du dispositif des programmes nationaux de dépistage organisé des cancers.
Mesure 16 : Impliquer le médecin traitant dans les programmes nationaux de dépistage et garantir l'égalité d'accès aux techniques les plus performantes sur l'ensemble du territoire.
Mesure 17 : Assurer une veille scientifique et améliorer les connaissances en matière de détection précoce des cancers.

Axe Soins
Mesure 18: Personnaliser la prise en charge des malades et renforcer le rôle du médecin traitant.
Mesure 19 : Renforcer la qualité des prises en charge pour tous les malades atteints de cancer.
Mesure 20 : Soutenir la spécialité d’anatomopathologie.
Mesure 21 : Garantir un égal accès aux traitements et aux innovations.
Mesure 22 : Soutenir la radiothérapie.
Mesure 23 : Développer des prises en charge spécifiques pour les personnes atteintes de cancers rares ou porteuses de prédispositions génétiques ainsi que pour les personnes âgées, les enfants et les adolescents.
Mesure 24 : Répondre aux défis démographiques des professions et former à de nouvelles compétences.

Axe Vivre pendant et après un cancer
Mesure 25 : Développer une prise en charge sociale personnalisée et accompagner l’après cancer.
Mesure 26 : Se doter des moyens et outils nécessaires au développement de l’accompagnement social personnalisé.
Mesure 27 : Améliorer les réponses aux possibles situations de handicap ou de perte d’autonomie transitoires ou définitives liées au cancer.
Mesure 28 : Améliorer l’accès des personnes malades et guéries aux assurances et au crédit.
Mesure 29 : Lever les obstacles à la réinsertion professionnelle des personnes atteintes de cancer.
Mesure 30 : créer un observatoire sociétal des cancers.

 

Le plan s'accompagne d'un budget :
Recherche 95 300 000 €
Observation 12 240 000 €
Prévention - Dépistage 177 360 000 €
Soins 400 000 000 €
Vivre pendant et après un cancer 45 000 000 €
 
Soit au total de plus de 730 000 000 €